Comment sauver la biodiversité marine et l'économie des océans

17 avril 2020
Source : Centre de résilience de Stockholm

BBC World News présente le Blue Paper "Le génome de l'océan : conservation et utilisation juste, équitable et durable des ressources génétiques marines" avec les auteurs principaux Robert Blasiak et Julia Sigwart.

———

La vie marine étant menacée par la pollution, la perte et la dégradation de l'habitat, des mesures sont mises en place pour sauvegarder la diversité génétique. Mais il faut plus d'action.

SAUVER LE GÉNOME OCÉAN : La vie marine est incroyablement diversifiée, ce qui se traduit par une abondance de diversité génétique qui éclipse la biodiversité terrestre. Il comprend des millions d'espèces dont la grande majorité reste non décrite. Cette variance est sous-tendue par la diversité génétique, qui code les attributs fonctionnels, la distribution et l'adaptabilité des espèces.

Comprendre et conserver ce « génome océanique » est essentiel non seulement pour la résilience des espèces et des écosystèmes, mais aussi pour l'économie.

Les ressources génétiques marines soutiennent les industries commerciales et se sont avérées précieuses dans le développement de tout, des produits alimentaires aux détergents à lessive.

Indispensable pour l'évolution

Les chercheurs du Centre Robert Blasiak et Henrik Österblom font partie des experts réunis par Le Panel de haut niveau pour une économie océanique durable catalyser des solutions pour préserver la santé des océans.

L'un des aspects du travail du groupe consiste à comprendre comment sauvegarder la diversité de la vie marine, le génome de l'océan.

Un article publié par le panel, intitulé « Le génome océanique : conservation et utilisation juste, équitable et durable des ressources génétiques marines », fournit des lignes directrices pour assurer sa conservation et son utilisation durables et équitables.

Le rapport comprend les contributions de 12 experts internationaux et a été codirigé par Robert Blasiak, Rachel Wynberg, Kirsten Grorud-Colvert et Siva Thambisetty.

———–

"Nous analysons la compréhension de la diversité génétique de la vie dans l'océan, les menaces qui pèsent sur cette diversité, les avantages qu'elle procure et les outils et approches qui peuvent la protéger."

– Robert Blasiak, auteur principal

———–

Que faire

Le génome océanique étant menacé par la pollution, la perte et la dégradation de l'habitat, des outils et des mesures sont mis en place pour sauvegarder la diversité génétique au niveau de l'écosystème.

Mais il faut plus d'action.

Des partenariats de recherche plus équitables devraient être forgés entre les pays industrialisés et les pays en développement, notamment en favorisant la création de centres de connaissances dynamiques s'appuyant de plus en plus sur les données et les informations.

Ça signifie:

  • Protéger et surveiller la diversité génétique marine dans le cadre des mesures de conservation
    soutenir une plus grande équité et inclusion dans la recherche et la commercialisation en génomique
  • Élaboration d'un mécanisme mondial multilatéral de partage des avantages et renforcement de la capacité juridique des pays en développement
  • Accroître le soutien financier et politique pour fournir des infrastructures et des financements pour les sciences marines, entre autres

Blasiak et ses collègues espèrent que la technologie, la politique, la gouvernance et la finance pourront être appliquées pour aider à accélérer une relation plus durable et prospère avec l'océan, une relation qui "équilibre la production avec la protection".

Voir l'article et la vidéo ici Arrow
Close
back to top