Élaboration d'un plan d'action mondial pour une économie océanique durable

20 novembre 2018
Source : Panel Océan

A la veille de la Conférence Science for Ocean Actions, le Groupe d'experts de haut niveau pour une économie océanique durable s'est réuni pour la première fois pour examiner et discuter des recherches pertinentes, apporter des contributions scientifiques et explorer des solutions aux questions et problèmes clés actuellement traités par le Groupe de haut niveau.

Le groupe nouvellement formé, qui a été lancé à partir de New York en septembre 2018, est coprésidé par le Premier ministre norvégien Erna Solberg et Tommy Remengesau, Jr., président de la République des Palaos. Composé de 12 chefs de gouvernement et comprenant l'Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies (ONU) pour les océans, le Groupe évaluera la valeur des biens et services océaniques dans la planification économique, soutiendra l'utilisation durable des ressources océaniques et accélérera l'action mondiale pour les océans. la santé et la richesse qui traceront une nouvelle voie vers un avenir prospère et durable.

Coprésidente du Panel de haut niveau et Première ministre norvégienne Erna Solberg : 

« Le Groupe de haut niveau vise à promouvoir une prise de décision fondée sur la science dans les domaines de l'économie et de la gestion des océans. Nous savons que lorsque la gestion est fondée sur la science, les pêches sont généralement durables. Nous devons en savoir plus sur la manière dont les océans peuvent nous aider à répondre à certains de nos besoins les plus vitaux : sécurité alimentaire, emploi, accès à l'énergie, communautés durables et résilience au changement climatique. »

L'honorable professeure, Jane Lubchenco, coprésidente du groupe d'experts :

« Ce groupe d'experts océaniques du monde entier comprend les défis liés au passage de pratiques et de politiques non durables à des utilisations plus intelligentes de l'océan. Leurs connaissances spécialisées et leurs contributions fourniront une base solide et scientifique qui éclairera les résultats du Groupe de haut niveau et nous rapprochera un peu plus de la création d'un avenir qui permettra à notre planète de se protéger, de produire et de prospérer.

Le rôle du groupe d'experts est d'assurer la qualité et l'intégrité des travaux du groupe de haut niveau. Composé de chercheurs expérimentés et d'analystes politiques du monde entier, le groupe fournira et examinera des recherches et des contributions scientifiques pertinentes, et proposera des solutions pratiques aux questions et défis soulevés par le groupe de haut niveau. Il fournira également une contribution technique et contribuera à l'examen du rapport final du groupe, des livres bleus associés et d'autres documents.

Vidar Helgesen, Envoyé spécial auprès du Groupe de haut niveau : 

« Afin d'atteindre les ODD d'ici 2030, nous devons produire davantage à partir de l'océan. L'état actuel de l'océan appelle des innovations audacieuses en matière de politique, de gouvernance, de technologie et de financement, et l'ambition du Groupe de haut niveau est de les promouvoir. Bien que le groupe de haut niveau soit composé de chefs de gouvernement en poste qui feront des recommandations concrètes pour une meilleure politique et politique océanique, ils se sont engagés à faire des recommandations fondées sur la science. Le travail du groupe d'experts est essentiel pour jeter ces bases.

Au cours des 18 prochains mois, le Groupe d'experts commandera des recherches sur des solutions fondées sur des données probantes à la crise des océans et sur la manière d'y faire face. Cela comprendra une série de «Livres bleus» rédigés par ces experts mondiaux explorant des questions telles que la pêche durable, les solutions énergétiques basées sur les océans et le tourisme, ainsi que de nouvelles approches des aires marines protégées et du financement des océans. Les documents éclaireront un rapport orienté vers l'action qui sera publié en 2020 lors de la Conférence des Nations Unies sur les océans.

SE Mme Olai Uludong, Représentante permanente des Palaos auprès de l'Organisation des Nations Unies :

« L'océan est au centre de notre vie, de notre culture et de notre identité. Si nous voulons protéger notre océan et maintenir cette source de vie, nous devrons tous agir. Les tendances actuelles indiquent une détérioration de la santé des océans : une pêche en déclin, un océan plus chaud, plus acide et de plus en plus pollué. C'est un avenir dont personne ne veut. Nous devons conclure un nouveau contrat entre l'humanité et l'océan qui équilibre la protection des océans avec la production économique et la prospérité humaine. En bref, nous devons construire une économie océanique durable.

 

Un secrétariat, dirigé par le World Resources Institute, soutient les activités du Groupe de haut niveau, y compris la recherche, l'engagement et les communications.

Close
back to top